coût moyen de viagra ordonnance

Il existe un endroit sur Terre où l’acné n’existe pas. Il s’agit de l’île Kitava. Mais quel est l’alimentation anti-acné utilisée par ses habitants ?

Connaissez-vous l’île Kitava ? Probablement pas, sauf si contrairement à moi vous êtes une mordue de géographie. Pour votre gouverne, sachez que cette fameuse île se situe en Nouvelle Guinée : en plein coeur de l’Océan Pacifique. Depuis plusieurs années, ce lieu suscite les interrogations. En effet, ses habitants ne souffrent pas d’acné, grâce à une alimentation anti-acné.

L’île Kitava et son alimentation anti-acné, un mythe ?

En réalité, ce n’est pas l’île Kitava en elle-même qui renferme un secret. Mais plutôt l’hygiène et le mode de vie de ses habitants. Et c’est du côté de leur assiette qu’il faut se pencher pour avoir une réponse à nos questions côté acné d’adulte ou acné en général.

C’est le docteur Staffan Lindeberg qui s’est intéressé aux habitudes alimentaires des habitants de Kitava et qui a mis leur secret en lumière. L’étude du docteur Lindeberg a analysé 1200 sujets dont 300 personnes âgées de 15 à 25 ans pendant 843 jours. Au final, aucun cas d’acné n’a été observé sur tous les habitants qui se sont prêtés à l’expérience.

Pour le docteur Staffan Lindeberg, la raison est liée à l’alimentation qui s’apparenterait au régime auquel auraient eu recours les hommes préhistoriques. Au menu ? Des aliments frais, du poisson, de la noix de coco, du céleri, du chou, de la betterave et de la patate douce. Certains aliments, quant à eux, sont complètement proscrits du régime alimentaire de Kitava : le sucre, les céréales, l’alcool et les produits laitiers.

Ce que l’on peut retenir de ce régime alimentaire pour lutter contre l’acné, c’est que les tubercules peuvent être une bonne solution. En effet, elles sont riches en fibres qui vont alors se charger de « nourrir » les bactéries de l’intestin. Selon les médecins, l’acné pourrait être réduite dès lors que la flore intestinale serait la plus saine possible. Vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Capucine Piot est la fondatrice & l’éditrice de Babillages depuis 2007. Elle déteste faire des biographies, et encore plus parler d’elle à la 3° personne, mais il paraît qu’il fallait remplir cette case ! Si vous me suivez depuis 10 ans, vous savez qui je suis ! Si vous venez d’arriver… vous le saurez bien assez tôt.

coût moyen de viagra ordonnance

Une Solution Efficace et Cliniquement Prouvée

Pour Faire Repousser Vos Cheveux !

Les tests cliniques entrepris sur des volontaires, sous contrôle dermatologique, ont donné rapidement d'excellents résultats (voir photos ci-dessous)

Un chimiste allemand et un pharmacologue

ont uni leurs efforts depuis 1985 pour tester différentes substances 100% naturelles

pour combattre la chute des cheveux

A près plusieurs années de recherche et de nombreuses expériences en laboratoire, ils ont découvert un complexe de phytostérols avec du Beta-sitostérol comme substance principalecontre la chute de cheveux.

C'est un agent très actif qui a la propriété de faire baisser le taux de certaines substances spécifiques, causant la chute de cheveux, localement au niveau de l'épiderme en toute sécurité, et donc de réactiver le processus naturel de repousse des cheveux .

Comprendre les raisons de la chute des cheveux :

Sous l'impulsion de l'enzyme 5alpha -réductase (une enzyme située au niveau du cuir chevelu) la DHT (une hormone locale) va stimuler les glandes sébacées. Celles-ci augmentent leur production de sébum qui va stagner dans le follicule pileux, l'obstruer progressivement, asphyxier le bulbe et provoquer la chute des cheveux .

Conséquence: les cheveux affaiblis tombent avant d'avoir atteint leur longueur maximale. Chaque nouveau cheveu est de plus en plus fin, sa durée de vie est écourtée: c'est l'évolution progressive vers la calvitie. Le stress a aussi un impact réel sur la chute de cheveux et c'est un facteur qui déclenche ou aggrave l'alopécie et la chute de cheveux.

On a longtemps cru que l’alopécie androgénétique était liée à une surproduction de testostérone. C’est pourquoi on attribuait aux chauves une virilité au-dessus de la moyenne.

On sait actuellement que c’est faux : ce n’est pas une production de testostérone supérieure à la moyenne mais plutôt une sensibilité accrue des follicules pileux aux hormones mâles.

Cette pathologie n’est donc pas un trouble hormonal mais un fonctionnement anormal au niveau de la peau du cuir chevelu provoquant la chute des cheveux.

L'alopécie androgénétique est la forme la plus courante d'alopécie ; elle affecte les hommes, mais aussi les femmes. C'est la diminution progressive de la qualité et de la quantité des cheveux d'origine héréditaire et hormonale.

ANDRO: la chute des cheveux provient d'une réaction anormale des cheveux aux androgènes (hormones mâles qui sont présentes aussi chez la femme).

Le problème de chute de cheveux le plus courant chez l'homme et chez la femme.

Chez l'homme, plus de 95% des alopécies sont d'origine androgénétique. En France, elles touchent 1 homme sur 3 soit 9 millions de personnes. D'abord limitée aux tempes, aux golfes frontaux et au sommet du crâne, l'alopécie androgénétique ou chute de cheveux, s'étend progressivement sur l'ensemble de la tête. Seule la couronne ne perd jamais ses cheveux. Lorsque la perte de cheveux commence à la fin de la puberté, la chute est alors très rapide et évolue vers une alopécie importante avant 30 ans. Il existe aussi des chutes tardives débutant dès la quarantaine.

Alopécie androgénétique chez la femme

Elle est moins fréquente et moins marquée que chez l’homme, et ne se termine jamais en calvitie totale. Les femmes peuvent présenter une alopécie androgénétique et constater une chute des cheveux à tout âge mais surtout autour ou après la ménopause.

Chez la femme, la chute des cheveux commence par un élargissement de la raie au sommet du crâne car les cheveux deviennent plus fins et moins nombreux. Ainsi, la femme ne présente pas de plaques chauves, elle constate plutôt un dégarnissement du sommet de sa tête et des cheveux moins denses.

Le facteur héréditaire est plus important chez l'homme que chez la femme: en effet, plus de 20% des femmes atteintes par la chute de cheveux n'ont pas d'antécédents dans leur famille.

Traitement de l’alopécie androgénétique

On constate que ce sont donc bien les hormones mâles (pour les 2 sexes) qui sont à l’origine du développement de l’alopécie androgénétique et de la chute des cheveux selon la séquence suivante :

Testostérone ► 5α - réductase ► DHT ► ALOPECIE

Le complexe de phytostérols va agir en bloquant l’activité de l’enzymze 5α - réductase au niveau du cuir chevelu. Cela aura pour conséquence une diminution de la conversion de la testostérone en DHT et donc une réduction spectaculaire de l’alopécie androgénétique et de la chute des cheveux.

Une lutte sans merci contre la chute des cheveux

La gamme des produits Follon, c'est avant tout une association unique et exclusive de deux substances entièrement naturelles, des formules brevetées qui ont fait l'objet d'études cliniques très élaborées.

L'innovation de cette nouvelle philosophie se situe dans le fait que, pour la première fois, l'inhibition de l'activité enzymatique se fait exclusivement localement sans interférence systémique et, par conséquent, avec absolument aucun effet indésirable.

Ce complexe de phytostérols peut véritablement empêcher la surproduction locale par la peau de certaines substances physiologiques responsables de la chute des cheveux, et cela sans entraîner d'effet secondaire.

Un complexe de phytostérols à action locale

Les chercheurs ont imaginé pouvoir contrôler la production des hormones stéroïdes mais uniquement au niveau local (la peau). La solution est de trouver une substance capable de bloquer l’action des 2 enzymes : la 5α - réductase et l’aromatase.

Afin d'essayer de trouver une solution à cette question médicale, le Dr Heinrich Wieland, un chimiste, et Alfred Schmidt, un pharmacologue, ont commencé en 1985 à tester différentes substances.

Après plusieurs années de recherches et beaucoup d'expériences de laboratoire, ils ont conclu qu’un complexe de phytostérols avec du β-sitostérol comme substance primaire pourrait devenir un agent très actif et en même temps complètement inoffensif pour l'inhibition des hormones stéroïdes sexuelles localement au niveau de la peau.

Ce complexe de phytostérols a les propriétés suivantes :

1. il est hydrophobe, de sorte qu'il peut être facilement absorbé par la peau

2. il inhibe l'activité des enzymes 5a-réductase et aromatase.