avez-vous besoin d'une prescription pour acheter nexium



Voici encore une recette capillaire, un lait coiffant, réalisé à froid.

Je voulais impérativement une texture légère, non grasse et un lait hydratant qui définisse et fixe un peu les boucles.

J’ai choisi de mettre un haut pourcentage de mucilage de graines de lin (près de 40%), pour son aspect fixant pour les cheveux. A vrai dire, après coup je pense qu’il vaudrait mieux diminuer ce pourcentage au profit de l’infusion ou de gel d’aloe vera (que je n’avais plus).

Un mucilage est une substance souvent issue de produits végétaux comme les graines de lin et qui a la propriété d’être épaississant ou gélifiant, ils peuvent aussi être adoucissants.

Pour réaliser mon gel, j’ai mis quelques cuillérées de graines de lin dans de l’eau bouillante, j’ai laissé reposer quelques minutes avant de filtrer.

J’ai également intégré dans la recette une infusion de camomille (pour les cheveux blonds) et d’ortie.

Plus d’infos sur le choix des huiles :

  • L’huile de lin peut être utilisée pour les cheveux secs. Attention car elle s’oxyde facilement, c’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles j’ai opté pour l’émulsion à froid.
  • L’huile de sésame protège les cheveux, elle a des propriétés réparatrices, nourrissantes et fortifiantes.
  • L’huile de macadamia est également protectrice, elle est recommandé pour les cheveux abimés.
  • L’huile de pépins de raisin, choisie pour sa texture légère et parce que je sais que mes cheveux apprécient cette huile.

Pour l’émulsion à froid, j’ai opté pour du Gélisucre, émulsifiant certifié bio par Ecocert (qu’on trouve chez Aroma-Zone). Il permet d’obtenir des textures très légères telles que des gels huileux ou des laits très fluides. Il a également des propriétés hydratantes grâce à la glycérine qu’il contient.

Enfin, j’ai choisi deux huiles essentielles : petit grain bigarade et surtout l’ylang ylang, pour ses propriétés exceptionnelles pour les soins capillaires.

Zoom sur l’émulsion à froid et mode opératoire :

J’ai choisi de réaliser une émulsion à froid afin de préserver les propriétés des ingrédients.

Après avoir pesé les huiles et l’émulsifiant – dans deux récipients séparés, verser tout doucement les huiles en filet, en battant vigoureusement pour bien intégrer les huiles.

Afin de stabiliser l’émulsion et donner une texture un peu gel, j’ai ajouté de gomme de Xanthane (quoique pour une texture plus gélifiée, il faudrait augmenter la quantité de gomme). Pour cela ajouter la gomme à la phase aqueuse en battant immédiatement, laisser ensuite poser quelques minutes puis bien mélanger l’ensemble afin d’obtenir un gel homogène, à verser progressivement dans la phase huileuse + Gélisucre. Battre vigoureusement pour bien émulsionner.

Ajouter ensuite le conservateur et les huiles essentielles.

Proportions pour 100 ml de lait capillaire :

  • 40 g de mucilage de graines de lin
  • 33 g d’infusion camomille/ortie

+ 0,2 g de gomme de Xanthane

  • 5 g d’huile de lin
  • 5 g d’huile de sésame
  • 5 g d’huile de macadamia
  • 5 g d’huile de pépins de raisin

  • Conservateur (Cosgard) à hauteur de 0,6 %
  • 2 % d’huiles essentielles (petit grain et ylang ylang)

La texture est comme escomptée : légère, fluide ; j’ai choisi un conditionnement en flacon-pompe mais on pourrait également utiliser un vaporisateur puisque le lait est parfaitement sprayable.

Comme je l’ai écrit précédemment, à refaire, je diminuerais un peu la quantité de mucilage de graines de lin, pour éviter une sorte « d’effet carton » si jamais on utilise trop de lait.

Etant donné la proportion de phase aqueuse (plus de 70 %), on peut également utiliser le lait sur cheveux secs… même si j’avoue préférer l’utilisation sur cheveux humides qui optimise l’hydratation.

Une fois n’est pas coutume… à l’occasion de la sortie du « grimoire » de l’Atelier Tortille A Beka T’chô – Petit traité écologique à l’usage des cheveux crépus, frisés, bouclés, je vous propose un petit concours qui permettra aux plus chanceuses de gagner un exemplaire de cet ouvrage indispensable ! (3 exemplaires sont à gagner !)

Je vous avais déjà parlé de l’Atelier Tortille, qui tente de promouvoir la beauté au naturel, sans défrisage, via notamment l’organisation d’ateliers. Retrouvez l’article ici.

Oui mais, et ce fameux grimoire ?

208 pages en couleur, illustrées par de superbes photos, des témoignages, des anecdotes… et surtout plein de conseils… un indispensable pour toutes les personnes qui souhaitent soigner leurs cheveux crépus, frisés ou même bouclés de façon naturelle.

Le petit plus ? Cet ouvrage est imprimé sur papier certifié issu de forêts gérées durablement et par ailleurs, la préface a été rédigée par Vanessa Dolmen, animatrice (naturelle !) du Loto sur France 2.

Quelques illustrations supplémentaires…

Le concours (ouvert à la France métropolitaine, aux DOM-TOM et aux pays de l’Union Européenne)

Trêve de bavardages, venons-en donc au concours ! L’Atelier Tortille et moi-même vous offrons donc la possibilité de gagner 3 exemplaires de l’ouvrage. Pour cela, rien de plus simple ! Répondez à la question suivante :

Citez 3 ingrédients nocifs pour les cheveux, contenus dans les shampooings, après-shampooings ou autres produits capillaires.

Indice : vous trouverez des infos dans certains articles de ce blog, sur le site de l’Atelier Tortille ou sinon, votre ami Ecosia sera là pour vous aider ! ;o)

C’est bon ? Vous avez la réponse ? Rendez-vous dans Contact , indiquez comme sujet « Concours », précisez bien vos noms et prénoms. Vous avez jusqu’au 31 mars pour participer !

Vous souhaitez vous procurer le livre de l’Atelier Tortille (tarif 23 €) ? Rendez-vous sur http://www.atelier-tortille.com ou écrivez à info@atelier-tortille.com .

Merci à tous pour votre participation !

nexium prix in philippines

La BB crème est devenue en quelques années la précieuse alliée beauté de nombreuses femmes. Ces "Blemish Balm" qui savent, en une minute, illuminer, unifier et corriger le teint ont en effet tout pour séduire. Le bon guide pour trouver celle qu'il nous faut.

On ne présente plus les BB crèmes. Développées en Allemagne en 1952, puis propulsées en tête des ventes de cosmétique en Corée (du Sud, principalement) à la fin des années 1990, ces "Blemish Balm" étaient d'abord recommandées par les dermatologues pour traiter et sublimer les peaux fragilisées à la suite d'interventions esthétiques : peelings ou laser.

Plébiscitées pour leur action couvrante, hydratante et protectrice, ces crèmes à tout faire, à mi-chemin entre soin et maquillage, ont très vite vu leur succès dépasser les limites des cabinets des dermatologues.

En Europe, elles font leur arrivée dans les rayons cosmétiques au début des années 2010.

Rougeurs, allergies… Lorsqu’on a la peau fragile, difficile de trouver le bon produit : celui qui n’agressera pas notre épiderme ! On choisit une crème aux actifs apaisants (bisabolol, allantoïne. ), qui chouchoute les peaux les plus sensibles tout en camouflant les petits défauts en douceur.

Les BB crèmes sont conçues pour dissimuler les défauts de la peau, mais certaines sont trop légères pour masquer les ridules.

Pour un résultat optimal, on mise sur une BB Cream un peu plus couvrante qui contient des actifs anti-âge et un indice de protection de type SPF 20 pour limiter le vieillissement cutané.

Pour celles qui ne jurent que par le bio, il existe des BB Crèmes formulées à base d’ingrédients naturels issus de l’agriculture biologique, labélisées Cosmebio qui garantissent un respect de l’environnement. Le plus : elles sont souvent vendues avec un packaging light et recyclable pour ne pas polluer.

Pour les peaux ternes qui cherchent à rehausser leur éclat plutôt que de dissimuler les imperfections, on mise sur une BB Cream poids plume chargée de pigments colorés rosés ou abricotés. Avec ces formules tout en un, pas besoin de fond de teint ou de blush : effet bonne mine assuré.

Toutes les BB cream possèdent des actifs hydratants, mais en cas de sécheresse prononcée de l’épiderme, on mise sur une crème à base d’herbes médicinales qui boostent l’hydratation du visage pour un effet « peau de bébé ». On choisit un produit spécifiquement formulé pour les peaux sèches et enrichis en actifs hydratants (glycérine, acide hyaluronique. ).

Les peaux grasses ont tendance à fuir (à tort) les produits à la texture crémeuse, de peur d’intensifier leurs problèmes voire pire, de briller !

Pour réguler la production de sébum, on mise sur les BB crèmes matifiantes qui empêchent la peau de luire. Il suffit de privilégier les produits estampillés "peaux mixtes à grasses".