la différence entre 50 et 100 mg zoloft



C’est une maladie de peau due à l’inflammation de la glande sébacée du visage et du tronc matérialisé par des boutons, points noirs… Un traitement attentif est préconisé en raison du risque de cicatrices. Différentes formes d’acné existent :

L’acné juvénile fréquente chez l’adolescent, en réaction aux modifications dues à la puberté.

L’acné tardive (après l’âge de 30 ans) doit faire rechercher chez la femme une hyperproduction d’androgènes (hormones masculines).

L’acné médicamenteuse : déclenchée le plus souvent par la prise de corticoïdes, de traitements hormonaux (dont contraceptifs oraux), d’antiepileptiques, la vitamine B12 et d’antidépresseurs.

L’acné professionnelle : à la suite de l’exposition de la peau à des huiles (garagistes) ou à des hydocarbures (métallurgie).

L’acné cosmétique : à la suite de l’application de crèmes cosmétiques trop grasses.

Lors de l’acné, les glandes sébacées fonctionnent de façon excessive et l’évacuation du sébum est bloquée par la formation de bouchons à l’orifice de ces glandes. Cette accumulation de sébum dans les glandes sébacées est responsable de la formation de microkystes. Certains parviennent à s’ouvrir à la surface de la peau et forment alors des comédons, alors que d’autres s’infectent, entraînant l’apparition de papulo-pustules, voire de nodules. Le risque à long terme de l’acné est la formation de cicatrices pathologiques ou chéloides. La glande sébacée est soumise à de multiples stimulations : le soleil, la chaleur, le froid, le stress, les hormones androgènes (hormones masculines). Il est aussi démontré que l'alimentation peut jouer un rôle dans le développement de l'acné, surtout chez la femme adulte. Il est alors conseillé d'éviter les produits transformés industriellement contenant des sucres et des graisses saturées.

L’acné débute le plus souvent lors de l’adolescence. Les localisations de l’acné sont : le visage, le cou, le décolleté, les épaules et parfois le dos entier. Les signes de l’acné sont variés et peuvent être associés à une peau grasse, luisante avec des pores dilatés, des comédons ouverts ou points noirs, des comédons fermés ou points blancs, des papules érythémateuses (lésions surélevées rouges) en cas d’inflammation des microkystes, des pustules (collections purulentes superficielles) en cas d’infection des microkystes, des nodules (collections purulentes profondes). On distingue les acnés rétentionnelles, où prédominent les comédons, des acnés inflammatoires où les papules, pustules et nodules sont majoritaires.

Utilisez des produits de maquillage comédogènes, adaptés aux peaux jeunes à tendance acnéique. Evitez de toucher, de tripoter et de percer les lésions d’acné. Protégez-vous du soleil qui aggrave l’acné, avec un écran solaire non comédogène. Nettoyez votre peau, matin et soir sans l’irriter, en utilisant un gel nettoyant ou un pain surgras, plutôt qu’un savon ordinaire Un traitement arrêté trop tôt aboutit toujours à une rechute. En cas de rasage mécanique, employez de préférence une mousse à raser adaptée aux peaux à tendance acnéique.

Le plus souvent aucun examen n’est indiqué dans l’exploration d’une acné. Un bilan hormonal ne sera demandé que dans de rares cas d’acné chez la femme.

Pour les acnés rétentionnelles, la vitamine A acide (trétinoïne), isotrétinoïne ou adapalène, libèrent l’évacuation des glandes sébacées, l’élimination et la prévention des microkystes et des comédons. Des crèmes aux acides de fruits (AHA) facilitent l’élimination des points noirs. Pour les acnés inflammatoires, le péroxyde de benzoyle, des sels de zinc et des antibiotiques locaux agissent sur la surinfection des microkystes en réduisant les bactéries. Pour les formes plus sévères, des antibiotiques, sous forme orale, pendant plusieurs mois pour lutter contre la surinfection. L’isotrétinoïne, diminue de façon importante, voire définitive, la production de sébum. Il est réservé aux formes les plus sévères d’acné du fait de ses effets secondaires. Chez la femme, une contraception efficace est indiquée car il peut provoquer de graves malformations foetales.

L’évolution de l’acné juvénile se fait sous la forme de périodes de poussées et de rémissions. Chez la femme, une accentuation de l’acné avant les règles est fréquente. L’évolution naturelle de l’acné est une guérison spontanée vers l’âge de 25 ans, la persistante de l’acné à l’âge adulte n’est cependant pas exceptionnelle. La majorité des acnés ne laissent pas de cicatrice. L’acné nodulo-kystique est une forme rare et grave d’acné, plus fréquente chez l’homme. Cette forme d’acné est caractérisée par la formation de nodules profonds, qui vont secondairement évoluer vers des abcès pouvant laisser à terme des cicatrices. Une manipulation fréquente de ses lésions d’acné par le patient peut aussi entraîner la formation de cicatrices.

la différence entre 50 et 100 mg zoloft

Translucide, la pierre d’Alun qui est utilisée depuis l’antiquité de nombreuses manières, est un très bon déodorant corporel.

En effet, la pierre d’alun lutte contre les bactéries responsables des mauvaises odeurs en régulant la transpiration. Mieux, c’est un déodorant 100 % naturel prisé de tous ceux qui souhaitent éviter les éventuels dangers des déodorants chimiques.

Elle laisse simplement sur la peau un film salin qui élimine les bactéries cutanées responsables des odeurs désagréables. Autrement dit, quand on l’utilise, on ne bloque pas le phénomène physiologique de la transpiration en fermant les pores comme avec les substances anti-transpirantes chimiques du commerce.

  • Les déodorants « classiques » ne sont que des « parfums » qui masquent les odeurs corporelles par une odeur agréable sans vous empêcher de transpirer.
  • Les déodorants anti-transpirants, en revanche, bloquent le processus de transpiration en limitant la sécrétion de sueur par notre organisme grâce aux sels d’aluminium qui viennent « boucher » les glandes sudoripares.

Sans parfum, sans conservateurs, ni alcool et sans colorants, formé de sels minéraux tirés du potassium, l’alun est bien sûr sans danger pour la santé.

La pierre peut durer plusieurs années si elle est manipulée avec précaution. Ses qualités bactériostatiques lui confèrent un caractère cicatrisant, antiseptique et déodorant : outre le fait qu’elle neutralise les odeurs sans tacher les vêtements, elle stoppe les petits saignements des coupures, éraflures liées notamment au rasage.

Avant le rasage : la qualité astringente de la pierre d’alun resserre les pores de la peau et favorise la coupe, notamment dans le cas d’un rasage au rasoir électrique.

Après le rasage, son action astringente permet d’éviter les effets de poils incarnés et d’apaiser le feu du rasoir. En effet, naturellement hémostatique, la pierre d’alun stoppe net les saignements dus aux microcoupures en provoquant la contraction des vaisseaux.

La pierre d’alun, utile aussi pour le rasage © NIKITA TV

Coagulant : l’alun évite et réduit considérablement les saignements après les coupures de rasage, les égratignures.