Harpe & Guitare

 
 
Véronique Ghesquière obtient en 1980 un premier prix de harpe et en 1981, un premier prix de Musique de Chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Puis, à l’École Normale de Musique de Paris, elle obtient en 1982 le Diplôme Supérieur de Concertiste (à l’unanimité, avec félicitations du jury). Elle bénéficie durant ces années d’études de l’enseignement éminent de Marie-Claire Trachier, Jacqueline Borot, Marie-Claire Jamet et Pierre Jamet. En 1987, elle est lauréate du Concours International Marie-Antoinette Cazala, où elle reçoit simultanément le prix Albert Roussel et le prix Antoine Tisné.

Très jeune, Véronique Ghesquière est appelée par les plus grands orchestres symphoniques français, mais sa carrière s’épanouit surtout en qualité de soliste et de chambriste. Très engagée dans le répertoire contemporain, elle est demandée pour de nombreuses créations, entre-autre : « Fall » de Kaija Saariaho, « L’âge de notre ombre » de Klaus Huber, les « Nocturnes » de Philippe Hersant, mais également pour les œuvres de Mauricio Kagel, Philippe Hurel, Yoshihisa Taïra, Philippe Schoeller …  Lauréate de la Fondation Menuhin, membre de l’Ensemble Alternance, soliste de l’Ensemble Court-Circuit et de l’Atelier Musical de Touraine pendant de nombreuses années, Véronique Ghesquière participe tant en Europe qu’au USA, ou bien même en Norvège ou au Japon, aux concerts de l’Ensemble InterContemporain, de l’Ensemble Recherche de Freibourg, de l’Ensemble Klangforum-Wien, de l’Ensemble MusikFabrik de Cologne, de l’Ensemble Soliste XXI … Elle a été soliste dans « Répons » de Pierre Boulez sous la direction de François-Xavier Roth au Festival d’Automne de Varsovie, ainsi que dans l’œuvre de Yan Maresz, « Sul Segno », en coproduction avec l’IRCAM lors du Festival de Tokyo 2013. Les compositeurs du répertoire dit « classique » pour harpe comme Haendel, Mozart, Ravel, Debussy, Roussel, Fauré, Caplet … ont toujours été à l’affiche des concerts de Véronique Ghesquière : interprétation en solo, en trio flûte, alto et harpe, en quintette flûte, trio à cordes et harpe, ou bien même chant et harpe ainsi que de nombreuses autres formations.

Elle enseigne au CRD de l’Haÿ-les-Roses (94) ainsi qu’au Conservatoire de musique et de danse de Saint-Cloud (92).

 
 
Image
Né à Madrid en 1954, il fait des études de guitare et de composition au Conservatoire Supérieur de Madrid, dans les classes de Rocío Herrero (guitare) et Luis de Pablo (composition). Parallèlement, il participe à des stages de compositions dirigés par Cristobal Halffter, Lejaren Hiller, Helmut Lachenmann, Luigi Nono et Franco Donatoni. Boursier du Ministère des Affaires Etrangères Français et du Ministère de la Culture Espagnol, il suit des études de musicologie à l'Université de Paris VIII (Horacio Vaggione) où il obtient le Doctorat avec son travail «Une harmonie d'aujourd'hui ? Espace acoustique, timbre et registre dans le contexte de la musique instrumentale». Il a reçu de nombreux prix de composition parmi lesquels le Premier Prix de Institut de la Jeunesse - Ministère de la Culture Espagnol (1987) pour Coral (choeur de 16 voix mixtes), le prix «Ciudad de Alcoy» (1987) pour Wagadu (ensemble de neuf instrumentistes) et le prix «Orquesta Sinfónica de Asturias» (1988) pour ZOAS (orchestre). En 1995, il obtient le Prix de la Création du Ministère de la Culture (Espagne) pour la composition de Ni azabache ni marfil (ensemble de neuf instrumentistes). En 1996 il a été compositeur pensionnaire de l'Académie d'Espagne à Rome. Ses oeuvres ont été commandées par des institutions telles que le Ministère de la Culture Espagnol, le CDMC (Espagne), Fundación Juan March, Fundación Caja de Madrid, Ministère de la Culture Français, Festival d'Alicante, etc., et sa musique a été programmée dans le cadre de cycles et de festivals dédiés à la musique de nos jours en Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Suède, Canada, Russie, Allemagne, USA, Argentine, Mexique...
 
 
 
Image
Bien que la harpe soit l'intrument qui l'accompagne depuis l'âge de sept ans, Marie-Manuela Sénéchal s'est interessée assez vite à d'autres facettes de la musique comme la direction de choeur ou la direction d'orchestre. La découverte de ce répertoire si vaste l'a encouragé à enrichir celui de son instrument. Marie-Manuela Sénéchal réalise un arrangement du 2ème mouvement de la 2ème symphonie de Furtwängler pour flûte et harpe, qui est publié chez Harposphère.  Sa deuxième réalisation, un conte musical "Le défi de Connla" pour classe de harpe et choeur d'enfants sera publiée chez le même éditeur à la rentrée 2007. Marie-Manuela Sénéchal qui est titulaire du DE (Diplôme d'état) de harpe et de direction de choeur, est actuellement professeur de harpe aux conservatoires de Saint Cloud et du Pré Saint-Gervais et professeur de chant choral au Conservatoire Départemental (CRD) d'Evry.