Musiques Vocales

Née en 1986, Marie Hoarau intègre le Conservatoire Régional de Boulogne-Billancourt dans les classes de piano (de Geneviève Ibanez et Michaël Ertzscheid) et de chant. Parallèlement, elle y étudie l'harmonie, l’écriture, l'analyse et la musique de chambre. Elle obtient un premier prix de piano à l’unanimité en 2010. Elle reçoit ensuite les conseils de Romano Pallottini. Elle complète ses études auprès de Claude Collet et Denis Comtet afin d’obtenir un premier prix d’Accompagnement au piano de la ville de Paris en 2014.
Entre 2007 et 2018, Marie Hoarau exerce avec passion le métier de pianiste, chef de chant et chef de Choeur à la Maîtrise des Hauts-de-Seine, Chœur d’enfants de l’Opéra de Paris. Elle y apporte un enseignement complet aux enfants de 4 à 25 ans. Dans ce cadre, elle se produit en tant que pianiste en France sur des scènes telles que le Théâtre du Châtelet, la Saint-Chapelle de Paris, l’Olympia (Festival Radio Classique 2013), aux Etats-Unis (Washington, New-York, Boston, Philadelphie), au Vietnam (Opéra d’Hanoï, Opéra d’Ho Chi Minh), au Laos, au Cambodge, etc… Marie Hoarau collabore pour des projets artistiques avec Philippe Jaroussky, Alexandre Duhamel, Philippe Hui, Laurence Equilbey puis avec différents chefs de chœur et chefs d’orchestre de l’Opéra de Paris comme Philippe Jordan, Claus Peter Flor, Dmitri Jurowski, Michel Plasson, Daniel Oren.
Marie Hoarau se produit également comme soliste, chambriste et accompagnatrice d’artistes lyriques lors de récitals et intervient durant des master-classes et stages en tant que chef de chant.
Elle est chef de choeur et professeur de formation musicale au Conservatoire de Saint-Cloud.

C’est après des études scientifiques et musicales à l’université que Dimitri Soudoplatoff suit la Formation Supérieure aux Métiers du Son au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Au CNSMDP il intègre par la suite le cycle supérieur d’écriture (harmonie, contrepoint, fugue).
 
Les rencontres avec des professeurs tels que Fabien Waksman, Thierry Escaich et Guillaume Connesson sont déterminantes dans son choix de se porter vers la composition ainsi que la direction d’orchestre et de choeur, disciplines pour lesquelles il se forme auprès de Georges Pehlivanian et Jean-sébastien Béreau.

 

 

 

 

Licenciée en mathématiques (CAPES), Isabelle PHILIPPE a fait ses études de chant au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (Classes de N.Broissin et de W. Christie),au CNIPAL et avec F. Guinchat. Elle participe à des masterclasses avec notamment Christopher Underwood, Paul Von Schilhawsky du Mozarteum, Jean-Christophe Benoît, Andréa Guiot, Mady Mesplé, Michel Sénéchal, Rita Malaspina, Irène Aitoff, Yvonne Minton ;Elle est lauréate de nombreux Concours Internationaux (F. Vinas de Barcelone,premier prix du concours Viotti-Valsesia en 1997, prix du meilleur chanteur étranger au concours Di Stefano, premier prix Opéra, prix du Public, prix d'Opérette 1998 à Marmande,Voix d'Or Opéra en 1998).

Les principaux rôles qu'elle a interprétés sont : La Reine de la Nuit dans La Flûte Enchantée de Mozart , Rosine dans Le Barbier de Séville de Rossini, Thérèse dans Les Mamelles de Tirésias de Poulenc, Leila dans Les Pêcheurs de Perles de Bizet , Eurydice dans Orphée de Gluck , Gilda dans Rigoletto de Verdi , Violetta dans La Traviata de Verdi , Blondchen puis Konstance, dans L'Enlèvement au Sérail de Mozart, Le Feu, La Princesse, Le Rossignol ("L'Enfant et les Sortilèges" de Ravel), Lakmé (rôle-titre) , Zerbinette dans Ariadne auf Naxos de Strauss, Sophie dans der Rosenkavalier » de Strauss. L’évolution de sa voix et de son tempérament dramatique la conduisent à aborder des rôles plus lyriques : les trois rôles des Contes d’Hoffmann à Limoges, puis au festival de St Céré (autre production), Traviata (rôle titre) en tournée nationale ou encore Thaïs (rôle-titre) à Metz, Mimi (Puccini) au festival de St Céré puis en tournée nationale et Lucia (Donizetti) à Irun puis à Metz, Micaëla (dans Carmen )en tournée nationale . Régulièrement invitée par le Théâtre Impérial de Compiègne, elle y crée et y enregistre des rôles d'Opéras Français rares : Dinorah dans Le Pardon de Ploërmel de Meyerbeer -DVD chez Cascadelle , diffusé plusieurs fois sur TF1 et Cable, Haydée dans Haydée de Auber -DVD- , Isabeau de Bavière dans Charles VI de Halévy-CD- , Marianne dans les Caprices de Marianne de Sauguet –DVD- , puis Zerline dans Fra Diavolo de Auber. Egalement interessée par la musique contemporaine, elle interprète notamment le rôle de La Reine dans l'opéra de Pascal Dusapin, "Perelà", mis en scène par Peter Mussbach, à l'Opéra National de Paris et à l'Opéra de Montpellier (CD paru chez "Naïve"). Elle chante aussi le répertoire baroque, tel l'opéra Serse de Cavalli en concert au Théâtre des Champs-Elysées et retransmis sur France Musique dans lequel elle chantait le rôle de Romilda.